Entreprise 1check invente la chambre d’hôtel connectée

11:25  12 avril  2017
11:25  12 avril  2017 Source:   latribune.fr

Euronext lâche le LSE pour la compensation des dérivés

  Euronext lâche le LSE pour la compensation des dérivés Le rachat de Clearnet tombant à l’eau, l'opérateur boursier annonce un accord avec la filiale de l’américain ICE pour le clearing sur les marchés de dérivés et de matières premières. Pour les actions, Euronext va proposer au choix Clearnet ou EuroCCP, dont il a acquis 20%.« Compte tenu de l'interdiction de la fusion par la Commission européenne et le refus du London Stock Exchange Group et de LCH d'entrer en discussions pour mener à bien l'accord de vente de Clearnet, Euronext est obligé d'assurer à ses clients les solutions de compensation les meilleures, les moins chères et les plus compétitives au-delà du 31 décembre 2018, au moment où l'accord actuel avec Clearnet expirera », indique le groupe

1 check invente la chambre d ’ hôtel connectée . 1 check est une solution de gestion en temps réel des équipes opérationnelles pour les hôtels, l’hôtellerie de plein air et les établissements de santé. www.latribune.fr.

1 check invente la chambre d ’ hôtel connectée . 1 check est une solution de gestion en temps réel des équipes opérationnelles pour les hôtels, l’hôtellerie de plein air et les établissements de santé. www.latribune.fr.

Créée par Viriginie Lafon, gouvernante générale et Meilleure Ouvrière de France, 1check transforme les chambres en objets connectés. En optimisant les processus de travail, 1check améliore la productivité des équipes et la qualité du service client.

Grâce à sa connaissance des tâches quotidiennes et répétitives qu'ont à effectuer les équipes opérationnelles dans les hôtels, Virginie Lafon a mis au point un cahier des charges. La chambre connectée permet de savoir quelles tâches doivent être réalisées à chaque passage. « Le but n'est pas de faire travailler les employés deux fois plus, mais de réduire leurs déplacements », précise Pierre Lafon, président et fondateur de 1check, « Ce gain de temps précieux leur permet de se mieux se consacrer à leur vrai métier, qui est tourné vers le client ».

L’ancien appartement «pas très pop» de David Bowie à New York est à vendre

  L’ancien appartement «pas très pop» de David Bowie à New York est à vendre EN IMAGES - La légende britannique de la pop, décédée il y a un peu plus d’un an, a vécu dans cet appartement pendant dix ans avec sa femme, Iman, jusqu’en 2002. Mise à prix ? Environ six millions d’euros.Il s’agit d’un appartement très cossu situé à New York, 160 Central Park South, à deux pas de la partie sud du mythique Central Park, dans un immeuble de 42 étages construit en 1930. Depuis le salon, on peut admirer le parc.

Nouvelle premiere mondiale avec 1 CHECK : Des chambres d ’ hôtels connectées aux équipes opérationnelles. Quand la chambre d ’ hôtel devient elle- même un objet connecté …

1check est co-financée par la CARSAT (Caisse d'Assurance Retraite et de la Santé au Travail). En effet, cet établissement public n'a pas hésité à investir dans une startup afin d'améliorer la gestion du stress des employés, grâce à une meilleure gestion de l'information. Cyril Dauphin, attaché de direction d'un hôtel 5 étoiles et utilisateur de 1check, se réjouit des résultats : « 1check nous a permis de fluidifier la communication et d'être plus réactifs face aux clients ».

Le service 1check est proposé sous la forme d'un abonnement proportionnel à la capacité de l'établissement, avec un nombre d'utilisateurs illimité. Il est sans engagement et inclut tous les coûts d'hébergement, de sauvegarde et de mise à jour. Avec 140 sites actifs et 300 en cours de déploiement, 1check pourrait s'imposer très bientôt sur le marché de l'hôtellerie.

CONTACT

1check

400 Promenade des Anglais

06200 Nice

http://www.1check.com/

https://www.facebook.com/onecheck

Les copropriétaires peuvent annuler une autorisation donnée .
Toute autorisation donnée par le syndicat des copropriétaires, en assemblée générale, à l'un de ses membres, n'est pas irrévocable, et il faut respecter les conditions qu'elle a posées. Si tout n'est pas scrupuleusement respecté, les copropriétaires peuvent en effet exiger la destruction de ce qui a été fait et la remise dans l'état antérieur, selon un arrêt de la Cour de cassation. La question se présentait pour un copropriétaire qui avait obtenu l'autorisation d'aménager une chambre dans son grenier privatif, à la condition que des matériaux anti-feu soient utilisés et que l'installation respecte les dernières normes d'isolation phonique.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!