Entreprise Solaire : Nouvelle Aquitaine et Occitanie se disputent la première place du podium

08:25  09 août  2018
08:25  09 août  2018 Source:   latribune.fr

1.000 gigawatts de solaire et d’éolien installés dans le monde

  1.000 gigawatts de solaire et d’éolien installés dans le monde Selon Bloomberg New Energie Finance (BNEF), les capacités de production d’énergie solaire et éolienne ont passé le cap du térawatt (TW) en juin dernier. Les experts prédisent que le deuxième TW sera atteint d’ici à mi-2023, et coûtera deux fois moins que le premier. Au 30 juin dernier, selon les calculs de Bloomberg New Energie Finance (BNEF), le monde avait installé un total de capacités de production éolienne et terrestre de 1 térawatt (TW), c'est-à-dire 1.000 gigawatts (GW) ou 1.000.000 mégawatts (MW). Si on y ajoute l'hydroélectricité, ce sont 2 TW d'énergies renouvelables qui sont déjà opérationnelles sur la planète.

Le 4 avril 2016, le quotidien Sud Ouest indique que les premiers résultats de la consultation menée par la région sur son site officiel placent en tête Aquitaine et ses dérivés. En parallèle, un comité présidé par l’historienne Anne-Marie Cocula est chargé par Alain Rousset de trouver un nom à la nouvelle

la région Nouvelle - Aquitaine , une partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur L' Occitanie se classe première région bio de France, avec 6 500 exploitations (soit 329 660 hectares) Sur place , il est également possible de découvrir la cuisson au four solaire .

A elles deux, ces régions ont remporté plus de la moitié des projets solaires attribués le 6 août dernier dans le cadre du dernier appel d’offres pour centrales de grande puissance. Engie l’emporte très largement chez les développeurs. Les tarifs de certains projets ont baissé de 20% depuis mars 2017.

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a désigné le 6 août dernier 103 projets lauréats dans le cadre de la quatrième tranche de son appel d'offres CRE4, pour une puissance totale de près de 730 mégawatts crête (MWc).Cela représente près d'un dixième du parc déjà installé à fin mars, de 8.300 MW. Réservé aux centrales au sol et sur ombrières de parking de grande puissance (entre 500 kWc et 30 MWc), CRE 4 visait à son lancement en 2016 un volume global de 3 GW en 3 ans, un objectif révisé à 4 GW en décembre dernier dans le but d'atteindre un parc de 10,5 GW en fin d'année conformément à la programmation pluriannuelle de l'énergie en vigueur.

Energie : un monde de plus en plus électrique

  Energie : un monde de plus en plus électrique Malgré une baisse des investissements, l’électricité a mobilisé plus de financements en 2017 que le pétrole et le gaz, selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Si de façon globale les énergies fossiles attirent une part plus importante des financements, pour la production d’électricité les énergies renouvelables font la course en tête. Comme l'indique le dernier rapport de l'AIE, les investissements dans l'énergie accusent en 2017 un léger recul (-2%), en partie lié à la baisse des coûts de la plupart des technologies.

Ainsi, les déménageurs franciliens sont 21% à partir pour la région PACA, 20 % pour l' Occitanie et 19% pour la Nouvelle Aquitaine . 18:47 Box-office des films sortis le 18 juillet : "Ant-Man et la Guêpe" vole à la première place . 18:47 En images : les dix nouvelles reines des podiums .

Mais dans le détail, l' Occitanie monte sur la 2e place du podium avec 25 projets pour un total de 157,3 MW. A la première place , on trouve la très vaste région Nouvelle Aquitaine avec 23 projets pour 168,6 MW.

Engie fait la course en tête

Selon l'analyse des résultats réalisée par Finergreen, Engie raffle la mise armi les 31 développeurs lauréats, avec 25 projets pour une puissance totale de 229 MWc. C'est plus du double de Quadran (devenu filiale de Total lors du rachat de Direct Energie en avril 2018) avec 100 MWc et 15 projets. Urbasolar (63 MWc) monte sur la troisième marche du podium.

Plus de 100 projets et 700 MWc de puissance solaire ont été attribués le 6 août © Fournis par La Tribune Plus de 100 projets et 700 MWc de puissance solaire ont été attribués le 6 août

Ce classement est quasiment identique sur l'ensemble des quatre tranches de CRE 4 attribuées depuis mars 2017. Engie (avec ses filiales CNR, Langa, récemment repris, la Compagnie du Vent et Solairedirect sous l'ombrelle Engie Green) fait toujours la course en tête avec 550 MWc, devant Urbasolar et Quadran, quasiment à égalité avec 194 et 191 MWc. Viennent ensuite Neonen (130 MWc) et Valorem (102 MWc). EDF EN - qui a annoncé en décembre dernier un gigantesque plan solaire de 30 GW à développer entre 2020 et 2035 - ne figure pour le moment qu'à la neuvième place, avec 72 MWc sur ce créneau des grandes centrales qui constitue son cœur de cible.

Le système électrique français face à la canicule : jusqu’ici tout va bien

  Le système électrique français face à la canicule : jusqu’ici tout va bien Malgré l’arrêt de plusieurs réacteurs et un parc éolien qui tourne au ralenti, la production électrique française couvre largement des besoins limités par une activité économique très réduite. Cependant, le réchauffement climatique pourrait entraîner en France et dans le monde un boom de la climatisation, de sa consommation et des émissions de gaz à effet de serre. Vingt des 58 réacteurs nucléaires français sont actuellement à l'arrêt, dont quinze pour des travaux de maintenance programmés pendant l'été et quatre à cause de la canicule : Saint-Alban 1 (Isère), Bugey 2 et 3 (Ain) et Fessenheim 1 (Haut-Rhin).

Un peu d'histoire : d'où venons-nous ? Au fil des siècles, le territoire désigné sous le nom d' Aquitaine ( et désormais de Nouvelle - Aquitaine ) a bien sûr fortement varié. Élevage et aquaculture, notre région occupe la première place du podium français pour

Le 27 juin, les élus devront choisir en séance entre « Nouvelle - Aquitaine », donc, et le sigle ALPC, qui reprend les premières lettres des noms des anciennes régions qui ont fusionné. «Je ne me vois pas présider ALPC.

En termes de capacités déjà installées, Engie est toujours en tête (455 MWc), devant Photosol et EDF EN à égalité avec 229 MWc chacun, juste devant Neoen (219 MWc). L'objectif de l'ex GDF-Suez est de 2.200 MWc installés à l'horizon 2021. Total, nouveau venu dans cette activité, vise pour sa part 10 GW dans les 10 ans.

La moitié de la puissance attribuée dans deux régions

Sur le plan géographique, les régions Nouvelle Aquitaine et Occitanie se taillent la part du lion, totalisant à elles deux près de la moitié des projets lauréats. Sur cette quatrième tranche, l'Occitanie l'emporte avec 25 projets contre 23 pour la Nouvelle Aquitaine. Mais en termes de volume, la Nouvelle Aquitaine totalise 168,6 MWc contre 157,3 MWc pour l'Occitanie.

A l'inverse, la région PACA ne totalise que 11 projets, derrière Auvergne-Rhône-Alpes, avec 14 projets. Le Centre-Val de Loire (85 MWc pour 8 projets) et les Hauts-de-France (77 MWc pour 6 projets) tirent très correctement leur épingle du jeu.

20% de baisse des prix en 18 mois

Mais le plus spectaculaire reste la baisse des tarifs enregistrée depuis la première tranche de l'appel d'offres en mars 2017. C'est sur cette base que la production sera rachetée pendant vingt ans. De 70,6 euros/MWc en mars 2017, il est passé à 58,2 euros en moyenne sur les différentes catégories. Sur les ombrières de parking, où le tarif est le plus élevé à 83,8 euros/MWc, elle dépasse les 20%. Sans surprise, c'est sur les plus grandes centrales au sol (entre 5 et 30 MWc) que le prix est le plus bas, atteignant d'ailleurs un plus bas historique, à 52,1 euros/MWh, en baisse de 18% depuis mars 2017.

Energie, climat : les retards français .
Moody’s fait le point sur la trajectoire des pays européens pour atteindre leurs engagements en matière d'énergies renouvelables et d'émissions de gaz à effet de serre. En pleine révision de sa trajectoire énergétique et rédaction de sa stratégie bas carbone, la France est en retard pour développer les énergies vertes, mais aussi pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Certes, 31% de l'électricité consommée en France au deuxième trimestre de cette année sont d'origine renouvelable.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!