Entreprise Le système électrique français face à la canicule : jusqu’ici tout va bien

20:30  06 août  2018
20:30  06 août  2018 Source:   latribune.fr

Montparnasse: un train sur deux circulera dimanche, la SNCF interpelle RTE

  Montparnasse: un train sur deux circulera dimanche, la SNCF interpelle RTE Près d'un train sur deux prévu à Montparnasse circulera ce dimanche. Suite à l'incendie d'un poste électrique alimentant la gare, la SNCF renvoie la responsabilité à RTE et la somme "d'agir en urgence".La SNCF assurait samedi la circulation de deux trains sur trois vers l'ouest de la France après l'incendie d'un poste électrique qui risque de prolonger les perturbations en gare de Montparnasse jusqu'à jeudi.

Booba Jusqu ' ici tout va bien - Продолжительность: 4:51 Adam 1 706 877 просмотров.

Jusqu ' ici tout va bien est une émission de télévision française diffusée sur France 2 du 16 septembre 2013 au 20 décembre 2013 en access prime-time du lundi au vendredi à 18 h 15 et présentée par Sophia Aram.

Malgré l’arrêt de plusieurs réacteurs et un parc éolien qui tourne au ralenti, la production électrique française couvre largement des besoins limités par une activité économique très réduite. Cependant, le réchauffement climatique pourrait entraîner en France et dans le monde un boom de la climatisation, de sa consommation et des émissions de gaz à effet de serre.

Vingt des 58 réacteurs nucléaires français sont actuellement à l'arrêt, dont quinze pour des travaux de maintenance programmés pendant l'été et quatre à cause de la canicule : Saint-Alban 1 (Isère), Bugey 2 et 3 (Ain) et Fessenheim 1 (Haut-Rhin). D'autres sont contraints de fonctionner à faible régime. En cause : les fortes chaleurs et les normes qui plafonnent la température de l'eau pouvant être rejetée dans les rivières ou dans la mer après avoir été utilisée pour refroidir les réacteurs. Ce phénomène n'est d'ailleurs pas propre à la France, mais touche également des centrales finlandaises, allemandes et suédoises. À ce stade, cette situation est essentiellement liée aux normes instaurées pour protéger la faune et la flore de ces eaux, nettement plus qu'à des températures de l'eau déjà élevées ou à des cours d'eaux asséchés qui les rendraient inutilisables pour refroidir les centrales.

Le courant revient à Montparnasse, les deux tiers des trains garantis mardi

  Le courant revient à Montparnasse, les deux tiers des trains garantis mardi La SNCF prévoit de faire circuler les deux tiers des trains au départ et à l'arrivée de Montparnasse mardi, le gestionnaire du réseau d'électricité RTE étant parvenu lundi soir à rétablir l'alimentation de la gare parisienne, trois jours après l'incendie du poste électrique qui l'alimentait.La compagnie publique espère revenir à un trafic "proche de la normale" vendredi pour les départs et arrivées de fin de semaine, et en tout état de cause "complètement normal" lundi 6 août. Les TGV desservant le Sud-Ouest, déroutés à Paris-Austerlitz depuis l'incendie d'un poste électrique, reviendront notamment à Montparnasse.

D' ici mercredi, le mercure pourrait atteindre 32 à 34 degrés dans les régions de plaine au nord des Alpes, indique MétéoSuisse. Mettant en application ces recommandations, la municipalité de Porrentruy (JU) a pris des mesures exceptionnelles pour faire face à la canicule .

Jusqu ' ici tout va bien is with Laurent Courau and 2 others at MuPop, Musée des Musiques Populaires. · May 5 · Montluçon, France ·. Rave Party au Mupop, le musée français des musiques populaires, situé à Montluçon.

Cela dit, dans son rapport rendu le 5 juillet dernier, la commission d'enquête parlementaire sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires a expressément demandé à EDF d'apporter « la preuve que les réacteurs sont en mesure de résister à tout aléa climatique combinant plusieurs facteurs (canicule, sécheresse, etc.) et affectant plusieurs centrales simultanément ».

Hydroélectricité et photovoltaïque à égalité

En tout état de cause, la production électrique ce lundi 6 juillet en milieu de journée était à 68% d'origine nucléaire. L'hydroélectricité représente 10% du mix électrique, suite à un hiver et un printemps favorables. Bonne nouvelle : les modèles climatiques nous prédisant une généralisation des chaleurs extrêmes (jusqu'à 55°C dans l'Est de la France) prévoient également des précipitations plus importantes en hiver dans les zones tempérées.

Armement : entre l'Europe et les Etats-Unis, la Suède choisit Washington

  Armement : entre l'Europe et les Etats-Unis, la Suède choisit Washington En dépit d'une offre européenne mieux-disante, la Suède va s'offrir le système de défense aérienne américain Patriot de Raytheon. Le ministre de la Défense suédois, Peter Hultqvist, persiste et signe. Entre l'Europe et les Etats-Unis, Stockholm va confirmer ce jeudi, selon la presse suédoise, le choix de se payer à prix d'or le système de défense aérienne Patriot... alors que Peter Hultqvist s'est engagé dans une coopération militaire et industrielle renforcée entre pays européens, la Coopération structurée permanente  (CSP).

Agnès Buzyn a précisé que le plan canicule allait être déclenché dans "tous les départements touchés" Selon la ministre, le pays est " bien mieux armé" qu'en 2003. Agnès Buzyn a tenu à indiquer que la vigilance face à la canicule devait concerner toute la population

Jusqu ' ici tout va bien ." En effet, aujourd'hui, notre système de financement connaît une "bulle" l'amendement d'un texte de loi français , pourtant notifié en 2007, qui oblige les fournisseurs d'accès Internet (FAI) à participer financièrement à la création, en leur qualité de diffuseurs.

Avec 10% de la production également, le solaire aussi tire son épingle du jeu, même si cette technologie, paradoxalement, n'est pas particulièrement friande de chaleur. C'est d'ailleurs pourquoi sous les latitudes tempérées, et en France en particulier, les records de production sont enregistrés en avril et, mai, lors de périodes ensoleillées, mais pas particulièrement chaudes.

L'éolien en revanche tourne au ralenti. L'anticyclone faisant du sur-place au-dessus de nos têtes ne lui est guère favorable. De 18% en moyenne, le facteur de charge des turbines tombe à 12% par temps caniculaire et ne contribue qu'à hauteur de 1% à la production électrique.

Un pic de consommation estival très inférieur au pic hivernal

Globalement, cette production couvre largement les besoins. Certes, la consommation électrique a atteint le 27 juillet dernier un pic de 58.177 mégawatts (MW), soit plus de 3.000 MW (la production de 3 réacteurs nucléaires) au-dessus de la moyenne d'un mois de juillet. Mais cela reste loin de la pointe hivernale, plus proche de 90 GW, et qui peut même dépasser exceptionnellement les 100 GW, comme cela fut le cas en février 2012.

Quel potentiel pour l’hydrogène ?

  Quel potentiel pour l’hydrogène ? Souvent présenté comme l’énergie propre du futur, l’hydrogène s’adapte à tous les usages, du chauffage à l’alimentation des fusées. Il constitue également une solution de stockage complémentaire de l’électricité. Chaque année, environ 60 millions de tonnes d'hydrogène sont produites dans le monde, dont un peu moins d'un million en France (source : Association Française pour l'Hydrogène et les Piles à Combustible / AFHYPAC).

Sauter à la navigation Sauter à la recherche. La Haine est un film français réalisé en noir et blanc par Mathieu Le mec, au fur et à mesure de sa chute, il se répète sans cesse pour se rassurer : jusqu ’ ici tout va bien "Regarde-les tout ces veaux qui s'laissent porter par l ' système Regarde-le çui-là!

- Comment ça ça va bien ? Ça va mal comme toujours. - Il fait frais. Ce n’est pas la canicule . On peut respirer. 19’00’’ Vocabulaire progressif du Français . Niveau débutant p.120. -Qu'est-ce que je dois faire?

« Or le système est dimensionné pour passer la pointe de consommation en hiver, rappelle Nicolas Goldberg », manager Energie et environnement chez Colombus Consulting.

Pas de problème d'équilibre entre l'offre et la demande, donc. Contrairement à l'hiver, où un degré de moins génère une consommation électrique additionnelle de 2.400 MW en raison de la prépondérance du chauffage électrique, en été, un degré de plus que les normales de saison n'entraine qu'une surconsommation de 500 MW.

La marge est d'autant plus confortable au creux de l'été, lorsque l'activité industrielle et tertiaire est au plus bas.

« Si une canicule comparable survenait en septembre, cette «  marge à la hausse » serait divisée par trois », souligne Clément Le Roy, spécialiste du secteur de l'énergie et Senior Manager au sein du cabinet Wavestone.

La clim', 37% de la demande électrique mondiale en 2050 ?

Cela dit, en période de canicule, selon RTE, la seule consommation liée à la climatisation représente déjà un impact additionnel de 5GW. Et cela ne devrait pas s'arranger à l'avenir. Les chiffres pour 2018 ne sont pas encore connus, mais les ventes de climatiseurs ont déjà bondi de 8% en France entre 2016 et 2017, à 500.000 unités vendues. Depuis le début de la canicule, la hausse serait de 40%. La consommation additionnelle est d'autant plus importante qu'il s'agit pour l'essentiel de matériel à bas prix peu efficace, et ce, d'autant moins par ces fortes chaleurs. Surtout, contrairement aux États-Unis où 90% des ménages en sont équipés, le taux d'équipement n'est (encore) que de 4% en France. Outre les rejets d'air chaud à l'extérieur des bâtiments, la climatisation est dans tous les cas responsable d'un accroissement de la consommation électrique, et contribue donc directement à l'effet de serre responsable du réchauffement climatique.

Energie : un monde de plus en plus électrique

  Energie : un monde de plus en plus électrique Malgré une baisse des investissements, l’électricité a mobilisé plus de financements en 2017 que le pétrole et le gaz, selon un rapport de l’Agence internationale de l’énergie (AIE). Si de façon globale les énergies fossiles attirent une part plus importante des financements, pour la production d’électricité les énergies renouvelables font la course en tête. Comme l'indique le dernier rapport de l'AIE, les investissements dans l'énergie accusent en 2017 un léger recul (-2%), en partie lié à la baisse des coûts de la plupart des technologies.

La canicule actuelle touche la quasi-totalité de l'Europe occidentale. On a enregistré jusqu’à 45 ° au Portugal, mais aussi 35° aux Pays-Bas et Donc, partout où on pourra arroser, et donc prélever dans les nappes pratiques qui ont été largement remplies printemps, tout ira bien ; en revanche le

C'est une entreprise de service public dont la mission est la responsabilité de la sûreté du système électrique et assurer le fonctionnement normal du système électrique . Ce n'est pas dans la Vallée du Rhône que cela va arriver ou en Alsace.

À l'échelle mondiale, le risque d'emballement est tel que l'Agence internationale de l'énergie a dédié un rapport entier au sujet il y a quelques semaines. Il prédit que la quantité de climatiseurs en service dans le monde pourrait passer de 1,6 milliard (dont la moitié aux États-Unis) à 5,6 milliards en 2050. Dans le même temps, leur consommation globale, de 2.000 térawattheures par an (quatre fois la consommation électrique annuelle française) exploserait et pourrait atteindre 37 % de la demande électrique mondiale, faisant bondir les émissions de gaz à effet de serre de 1,25 milliard de tonnes en 2016 à 2,3 milliards de tonnes en 2050.

La situation est évidemment plus critique dans les pays chauds où elle doit recourir à une électricité carbonée aux heures où le solaire ne produit pas. En France en revanche, les courbes de production de l'électricité photovoltaïque et de consommation électrique liée à la climatisation sont suffisamment proches pour que le solaire soit utilisé, par exemple, en autoconsommation sur de grandes surfaces commerciales.

« La climatisation est un peu le pendant estival du chauffage électrique, observe Nicolas Goldberg. Cela constitue une raison supplémentaire pour une meilleure isolation thermique des bâtiments en général, et des logements en particulier, qui ce soit vis-à-vis du froid ou de la chaleur. »

1.000 gigawatts de solaire et d’éolien installés dans le monde

  1.000 gigawatts de solaire et d’éolien installés dans le monde Selon Bloomberg New Energie Finance (BNEF), les capacités de production d’énergie solaire et éolienne ont passé le cap du térawatt (TW) en juin dernier. Les experts prédisent que le deuxième TW sera atteint d’ici à mi-2023, et coûtera deux fois moins que le premier. Au 30 juin dernier, selon les calculs de Bloomberg New Energie Finance (BNEF), le monde avait installé un total de capacités de production éolienne et terrestre de 1 térawatt (TW), c'est-à-dire 1.000 gigawatts (GW) ou 1.000.000 mégawatts (MW). Si on y ajoute l'hydroélectricité, ce sont 2 TW d'énergies renouvelables qui sont déjà opérationnelles sur la planète.

Elle a, bien entendu, consacré la plus grande part de ses travaux aux conséquences sanitaires de la canicule , en auditionnant notamment les directeurs des administrations centrales concernées, les rares chercheurs français spécialistes en ce domaine, le Docteur Françoise Lalande, de l'IGAS

Premièrement, ça va très bien parce qu’il fait beau, il ne fait pas très chaud et finalement, il ne fait pas / plus la canicule . Deuxièmement, j’ai mon cours de français dans l'après-midi, finalement, heureusement, enfin. C’est pourquoi j’ai pu dormir jusqu'à onze heures, pendant longtemps.

La multiplication de ces situations devrait servir d'aiguillons à la mise au point de dispositifs de rafraichissement passifs fondés sur l'orientation de l'habitat, le recours à des matériaux plus performants, une plus grande place accordée à l'eau et à la nature en ville, etc. qui n'entraînent pas de surconsommation. Le dispositif de climatisation des caves de Banyuls, qui fonctionne depuis 20 ans grâce à l'énergie solaire, montre que des solutions existent.

Les câbles souterrains d'Enedis victimes de surchauffe

Le système électrique français résiste bien aux fortes chaleurs © Fournis par La Tribune Le système électrique français résiste bien aux fortes chaleurs

Concernant la résistance physique du matériel, il n'existerait pas même de plan chez RTE, opérateur du réseau de transport à haute et très haute tension. Les câbles, essentiellement aériens, sont faits pour résister aussi bien aux vagues de chaud qu'aux grands froids, nous explique-t-on. En outre, s'il doit y avoir un souci, celui-ci se déclenche en principe dès les premiers jours du phénomène météorologique extrême, ce qui n'a pas été le cas. À moins que l'enquête en cours n'aboutisse à la conclusion que l'incendie du poste électrique d'Harcourt à Issy-les-Moulineaux le 28 juillet dernier, à l'origine de la panne de la gare Montparnasse en plein chassé-croisé estival, soit dû à la chaleur. Une explication possible, mais à ce jour non privilégiée.

Chez Enedis, qui gère le réseau de distribution (moyenne et basse tension), on reconnaît en revanche que les câbles souterrains sont sensibles à la surchauffe. Notamment les boîtes de jonction, qui résistent d'autant plus mal lorsqu'elles sont vieillissantes. C'est ce qui a provoqué un certain nombre d'interventions dans le Sud Est le weekend dernier. Des travaux d'autant plus longs et fastidieux qu'il faut précisément creuser pour remplacer les équipements défectueux. Canicule ou chaleur, l'opérateur est organisé pour dimensionner ses équipes d'astreinte en fonction des alertes météo précises (dites Jéricho) qui lui parviennent. Deux régions sont particulièrement sensibles : le Sud-Est et l'Île-de-France, où la densité et l'effet « îlot de chaleur urbain » accentuent les effets de la canicule.

« On pourrait imaginer qu'en plus des conseils de santé publique, le gouvernement relaie des messages visant à limiter la consommation, de la même façon qu'il le fait pour les alertes Eco2mix » observe Clément Le Roy.

Lancées par RTE en période de risques de blackout hivernal en Bretagne ou PACA, elles sont destinées à prévenir les usagers des pics de consommations à venir et les appellent à des éco-gestes. L'effort représenté peut atteindre de 1.000 à 5.000 MW selon le niveau de mobilisation.

Des étrangers dénoncent «l’horreur» des résidences de tourisme françaises .
Près de 200 propriétaires britanniques et irlandais ont porté plainte suite à l’achat d’une résidence de tourisme en France. Ils s’estiment victimes d’un démarchage commercial agressif et trompeur. L’affaire est suivie par la Commission européenne et par la DGCCRF. Ils rêvaient de s’offrir un peu de «joie de vivre» à la française, ils ont plutôt eu droit à «l’horreur». C’est en tout cas ainsi qu’un groupe de propriétaires irlandais de résidences de tourisme en France s’estimant floués ont sous-titré leur site Internet: «Joie de vivre or horreur».

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!