Entreprise Automobile : Trump lève les contraintes environnementales instaurées par Obama

21:00  02 août  2018
21:00  02 août  2018 Source:   latribune.fr

Fiat: quel bilan pour le puissant Sergio Marchionne ?

  Fiat: quel bilan pour le puissant Sergio Marchionne ? Le charismatique patron de Fiat Chrysler Automobiles, a annoncé son départ pour des raisons de santé. Son bilan fait l'objet de longs débats entre ses remarquables réussites et les faiblesses structurelles persistantes d'un groupe qu'il aura dirigé 14 ans. Sa patte restera néanmoins fondatrice pour l'industrie automobile mondiale, même s'il est encore difficile d'anticiper la suite, dans un contexte très incertain. « Gouverner, c'est choisir », disait Pierre Mendès-France. Cette maxime peut illustrer le bilan de près de 14 années de "Marchionnisme" à la tête du groupe Fiat, devenu Fiat Chrysler Automobile (FCA).

L’Agence de protection de l’environnement (EPA) et l’agence de la sécurité routière, la NHTSA, ont annoncé, jeudi 2 août, suspendre les normes environnementales contraignantes qui avaient été imposées à l’industrie automobile durant le mandat de Barack Obama .

Dans une administration souvent erratique, la remise en cause des mesures environnementales prises par le prédécesseur de Donald Trump , Barack Obama , constitue une constante.

Fidèle à ses promesses et à son entreprise de détricotage méthodique de l’héritage Obama, notamment en matière d’environnement, l’administration Trump vient d’annoncer l'allègement des normes environnementales imposées aux constructeurs automobiles lors du précédent mandat. L'État de Californie est vent debout contre cette mesure.

C'est via l'Agence de protection de l'environnement (EPA) et celle de la sécurité routière que la nouvelle a été officialisée. Comme il l'avait promis, le président américain a décidé d'alléger les normes environnementales imposées au secteur automobile par l'administration Obama. Il souhaite les remplacer par d'autres normes moins exigeantes qui restent à préciser d'ici à leur entrée en vigueur à l'automne prochain. La proposition  législative vise à geler jusqu'en 2026 les normes d'émissions des véhicules au niveau de 2020, alors que le principe d'un durcissement après 2020 avait été accepté en 2012 par les constructeurs automobiles, prêts à investir 200 milliards de dollars pour respecter les nouvelles normes.

Peugeot s'envole en Bourse après ses résultats semestriels

  Peugeot s'envole en Bourse après ses résultats semestriels Le groupe automobile a surpris en affichant un premier semestre rentable pour Opel, racheté il y a un an, et qui n'avait jamais dégagé de profits depuis les années 1990 La marge opérationnelle atteint des niveaux proches de ceux affichés par les marques Premium, s'est félicité Carlos Tavares. Le titre monte en flèche à la Bourse de Paris (+9% dans les premiers échanges). PSA a annoncé mardi un nouveau record de marge opérationnelle courante pour son pôle historique Peugeot-Citroën-DS (PCD), tandis que sa nouvelle division Opel-Vauxhall a renoué avec les bénéfices après de nombreuses années dans le rouge.

L'équipe de Donald Trump a prévenu les ambassadeurs mis en place par Barack Obama qu'ils devraient quitter leur poste le jour de l'investiture, a indiqué l'ambassadeur américain en Nouvelle-Zélande.

Depuis que son mari est venu s’installer à la Maison-Blanche, on ne peut pas dire que Melania Trump transpire la joie de vivre mais se retrouvant aux côtés de Barack Obama lors de l’enterrement de Barbara Bush, elle semble retrouver le sourire malgré les circonstances qui les ont réunis.

La règle prévoyait des augmentations progressives de l'efficacité des moteurs se traduisant par une autonomie accrue des véhicules. L'objectif était d'atteindre en 2025 54,5 miles pour un gallon, l'équivalent d'une consommation de 4,32 litres d'essence aux 100 km parcourus.

Trump détricote les normes environnementales sur l'automobile instaurées par Obama © Fournis par La Tribune Trump détricote les normes environnementales sur l'automobile instaurées par Obama

Bataille de chiffres sur l'impact économique

Le principal argument de l'administration actuelle est lié à l'hypothèse selon laquelle les normes imposées par Obama auraient contribué à augmenter le prix moyen des voitures de 2.340 dollars, à 35.000 dollars. Cette hausse de prix interdirait aux automobilistes d'accéder aux modèles dotés des technologies les plus récentes, et donc, les plus sûrs.

Métaux rares (3/3) : la réouverture de mines en France est-elle envisageable ?

  Métaux rares (3/3) : la réouverture de mines en France est-elle envisageable ? [Série d'été 3/3] Soutenue par plusieurs experts, une éventuelle réouverture des mines en France semble toutefois confrontée à un obstacle majeur : l'acceptabilité sociale.D'une part, un marché des métaux rares de plus en plus tendu, en raison de facteurs géopolitiques comme de réputation. D'autre part, des arguments stratégiques ainsi qu'éthiques mis en avant par plusieurs experts afin de relancer la création de mines sur le territoire national et européen. Qu'est-ce qui s'oppose alors à l'idée de refaire de la France un géant minier ? Le principal obstacle qu'elle va rencontrer est sans doute d'ordre politique et social.

Au-delà de ces affaires qui ont défrayé les chroniques, c'est ses prises de position politiques qui en avaient fait l'ennemi juré des organisations environnementales . Comment Donald Trump bouscule l'Amérique. L'Administration Trump abroge ce mardi le plan climat d' Obama .

Depuis l'élection de Donald Trump , Barack Obama et Hillary Clinton ont multiplié les signes d'apaisement et les appels à l'unité. «Nous ne sommes pas d'abord démocrates ou d'abord républicains.

Aussi cet allègement des exigences environnementales doit-il permettre dans le même temps aux Américains de faire des économies et d'abaisser la mortalité routière.

Cette annonce a évidemment été saluée par les lobbys de l'automobile qui y voient également la promesse de créations d'emplois. Pourtant, une étude de Synapse Energy estimait au contraire que les « normes Obama » feraient gagner aux États-Unis 100.000 emplois et 9,5 milliards de dollars de PIB, en 2025 et 250.000 emplois et 14,3 milliards en 2035. Par ailleurs, une autre étude d'Energy Innovation évalue à 450 milliards de dollars le coût du gel des normes d'émissions pour l'économie américaine d'ici 2050 à 11% les émissions supplémentaires de CO2 d'ici 2035.

Tous les constructeurs automobiles ne seraient pas sur la même longueur d'onde, certains estimant que cet allègement des exigences se traduira par une perte de compétitivité de l'industrie, notamment sur le marché international.

Un autre volet de la disposition législative a en revanche suscité la colère de Jerry Brown, le gouverneur de Californie. En effet, il est également prévu de révoquer l'autorité dont dispose aujourd'hui cet état, le plus en pointe sur l'environnement en général et la pollution automobile en particulier, pour fixer ses propres normes d'émissions. Aussi Jerry Brown promet-il dans un tweet de « combattre cette stupidité par tous les moyens possibles. »

Dieselgate : Suzuki, Mazda et Yamaha rattrapés par des tests falsifiés .
De nouvelles annonces de falsification des contrôles d'émissions des véhicules viennent allonger la liste des fraudes. L'industrie japonaise est encore touchée : Mazda, Suzuku et Yamaha sont passés aux aveux. Le Dieselgate est loin d'être oublié. Mazda Motor, Suzuki Motor et le constructeur de motos Yamaha Motor ont été pris à leur tour jeudi dans le scandale des falsifications de niveaux de consommation et d'émissions polluantes qui ébranle l'industrie automobile japonaise. © Fournis par La Tribune Suzuki a fait état de 6.401 véhicules concernés par des irrégularités dans leurs émissions de polluants.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!