Finance Comptes de campagne : irrégularités dans les dépenses de Jean-Luc Mélenchon et d'autres candidats ?

14:56  09 janvier  2018
14:56  09 janvier  2018 Source:   Capital

Mélenchon tacle les vœux de "DRH" de Macron

  Mélenchon tacle les vœux de Dans un message publié sur son blog, Jean-Luc Mélenchon dénonce les voeux d'Emmanuel Macron. Il n'a pas apprécié que le président en diffuse deux versions. Jean-Luc Mélenchon n'a vraiment pas aimé les voeux d'Emmanuel Macron. Dans un message publié mardi sur son blog, le leader de la France insoumise dissèque la longue intervention du 31 décembre. «Macron voudrait bien nous parler personnellement. Il voudrait qu’on admette ce qu’il dit. Il nous parle donc sur le ton d’une autorité qui veut être bienveillante. Mais le ton, et même ce registre du commandement inclusif, est celui d’un DRH.

La Commission des comptes de campagne vient d'achever l'examen des dépenses des candidats à la dernière Présidentielle. Le rapporteur chargé de cautionner les comptes de Jean - Luc Mélenchon a notamment claqué la porte refusant de cautionner des irrégularités .

erreur aucun n° de mandat trouvé.

Comptes de campagne : irrégularités dans les dépenses de Jean-Luc Mélenchon et d'autres candidats ?t © Ludovic Marin / AFP Comptes de campagne : irrégularités dans les dépenses de Jean-Luc Mélenchon et d'autres candidats ?t

La Commission des comptes de campagne vient d’achever l’examen des dépenses des candidats à la dernière Présidentielle. Un rapporteur dénonce de graves dysfonctionnements. Et a choisi de démissionner.

Est-ce le début d’un nouveau scandale ? Alors que la Commission nationale des comptes de campagne et des financements politiques avait jusqu’au 8 janvier pour contrôler les dépenses des candidats à la dernière présidentielle, de nouvelles irrégularités pourraient bien être mises à jour.

Quel contrôle citoyen des médias?

  Quel contrôle citoyen des médias? Lancé ce lundi sur Internet, «le Média» voulu par Jean-Luc Mélenchon affiche de grandes ambitions. Décryptage. Indépendant car ­financé par des lecteurs baptisés «socios», ouvert aux «collaborations citoyennes» et promettant la pluralité des opinions, «le Média» se présente comme un média citoyen. C’est aussi une critique en actes du journalisme, soutenue par la pétition que lançait, en novembre 2017, le leader de La France insoumise. Signé par 175 000 personnes, le texte imagine un «Conseil de déontologie du journalisme» «composé de représentants des usagers des médias et de représentants des journalistes» pour faire respecter un «droit à une information objective» qu’il se garde bien de définir.

Service momentanément indisponible. Veuillez nous excuser de ce contre-temps. www.hit-parade.com.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Selon Le Parisien, de sérieuses divergences d’analyses sont apparues entre les membres de la CNCCFP. Le rapporteur chargé de cautionner les comptes de Jean-Luc Mélenchon a notamment claqué la porte refusant de cautionner des irrégularités. D’après ses propos recueillis par Le Parisien, Jean-Guy de Chalvron - c'est son nom -, aurait mis en lumière des dépenses litigieuses qui ne pouvaient, selon lui, pas donner droit à un remboursement de l’Etat…, remarques dont le reste de la Commission n’aurait pas tenu compte. Le tout aurait, selon ce témoin, porté sur près de 1,5 million d'euros, sur un total de 10,7 millions engagés.

Le détail de ces éventuels dysfonctionnements reste, pour l’heure, difficile à éclaircir. L’accès au compte de campagne qui sera rapidement mis à disposition des médias devrait permettre d’en savoir davantage.

Les dépenses de Jean-Luc Mélenchon ne serait toutefois pas les seules à être contestées. Toujours, selon Le Parisien, deux voire trois autres rapporteurs auraient aussi claqué la porte pour des désaccords similaires. Tous semblent vouloir dénoncer le “système opaque” et “peu démocratique” du fonctionnement de la Commission. Pour cause, au sein de la CNCCFP, ce ne sont pas les rapporteurs, chargés d'enquêter, qui ont le dernier mot, mais les neuf permanents.

"Je ne suis pas exclu mais je quitte le PS", affirme Gérard Filoche .
Cette figure de l'aile gauche du parti dit ne jamais avoir été exclue du PS après son tweet antisémite de novembre. © Christian Hartmann / REUTERS Gerard Filoche annonce qu'il quitte le PS. L'ancien syndicaliste Gérard Filoche, exclu du PS en novembre après un tweet antisémite, a annoncé dans le Journal du Dimanche qu'il lançait un nouveau réseau, intitulé la Gauche démocratique et sociale.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!