Finance Bonne nouvelle : les taux de crédit immobilier ne devraient pas s’envoler

14:52  09 janvier  2018
14:52  09 janvier  2018 Source:   Le Figaro

2017, une année record pour l’immobilier en transactions et en crédits

  2017, une année record pour l’immobilier en transactions et en crédits 2017, une année record pour l’immobilier . En effet, la demande de crédit a été boostée tout au long de l’année par des taux de crédit très bas qui n’ont finalement que très peu augmenté durant les douze mois de l’année. Ainsi ils avaient débuté l’année à 1,55% en moyenne sur 20 ans pour la terminer à 1,60% sur 20 ans en moyenne (hors assurance), après avoir connu quelques hausses au premier trimestre puis des baisses durant cet été.C’est ce contexte de taux très bas qui a contribué à alimenter fortement la demande.

Sur le front des taux de crédit immobilier , le début d’année s’annonce plutôt calme, selon les courtiers. Les banques, qui ont des objectifs ambitieux pour 2018, n’ont pas intérêt à augmenter leur taux . Explications.

Sur le front des taux de crédit immobilier , le début d'année s'annonce plutôt calme, selon les courtiers. Les banques, qui ont des objectifs ambitieux pour 2018, n'ont pas intérêt à augmenter leur taux . Explications.

Sur le front des taux de crédit immobilier, le début d’année s’annonce plutôt calme, selon les courtiers. Les banques, qui ont des objectifs ambitieux pour 2018, n’ont pas intérêt à augmenter leur taux. Explications.

immobilier: Les taux de crédit immobilier devraient rester stables © YAKOBCHUK VASYL Les taux de crédit immobilier devraient rester stables

Qui aurait pu croire qu’un record de transactions aurait été établi une année d’élection présidentielle, période d’ordinaire calme? Pas grand monde. Et pourtant, c’est bien ce qui est arrivé: près d’un million de transactions devraient être réalisées pour l’année 2017. Les taux d’intérêt, qui se sont avérés bien moins élevés que prévu, expliquent en grande partie ce résultat. Après un plus bas historique à 1,31% de moyenne pour un prêt sur 20 ans en novembre 2016, la moyenne toutes durées confondues a connu un petit sursaut pour atteindre 1,57% en août dernier, selon l’Observatoire Crédit Logement. Depuis, les taux n’augmentent plus et diminuent même pour atteindre 1,54% en novembre dernier. Un niveau supérieur au 1,38% enregistré un an plus tôt mais largement supérieur au 2,1 ou 2,2% affichés en 2015 et 2016.

Taux 2017 de l’assurance vie : le bal est ouvert, dégringolade en vue

  Taux 2017 de l’assurance vie : le bal est ouvert, dégringolade en vue <p>Les performances d’un contrat d’assurance vie de GMF ont fuité. La forte baisse des fonds en euros, redoutée par les experts, se confirme.</p>Beaucoup d’autres fonds euros devraient afficher des baisses similaires, si l’on en croit les prévisions des experts du secteur. Cyrille-Chartier Kastler, fondateur du site Goodvalueformoney, qui évalue le rapport qualité-prix des contrats d’assurance, prédit que le taux moyen tombera vers 1,48%, contre 1,8% en 2016, soit 0,32 point de moins. La faute, notamment, à l’effritement continu, ces dernières années, des taux des obligations d’Etat, qui constituent encore une bonne part du portefeuille de ces fonds garantis en capital.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

Désolé, connexion au serveur 213.246.38.56 impossible. Immobilier / Copropriété : Créer une terrasse ne doit pas nuire aux voisins !

Au début de l’année dernière, les courtiers immobiliers étaient en plein rush. Craignant une remontée des taux, les Français s’étaient précipités vers leur banquier pour souscrire ou renégocier un crédit immobilier. Une hausse qui n’a donc finalement pas eu lieu. Un an plus tard, ce devrait être le calme plat, à en croire les professionnels. Pour la plupart d’entre eux, les taux ne remonteront pas. En tout cas, pas aussi brutalement que ne pourraient le craindre les potentiels emprunteurs.

Les banques cherchent à rester attractives pour commencer cette année dans les meilleures conditions, dans un contexte qui sera sans doute moins favorable qu’en 2017. On peut supposer notamment qu’il sera difficile de battre voire de s’approcher du record de l’année dernière. Pour Maël Bernier, de Meilleurtaux, «aucune menace de forte hausse sur les taux n’est à craindre». «Les banques n’ont pas d’intérêt à bloquer le marché en remontant fortement les taux. L’immobilier est leur seul produit d’appel pour capter de nouveaux clients. En outre, leurs marges restent confortables.»

Domiciliation des salaires avec un emprunt immobilier : les règles à connaître

  Domiciliation des salaires avec un emprunt immobilier : les règles à connaître Depuis le 1er janvier 2018, l'offre de prêt doit stipuler la nature de l'avantage individualisé consenti par le prêteur en contrepartie de la domiciliation bancaire . La domiciliation bancaire ne pourra pas être imposée à l'emprunteur au-delà d'une durée maximale de 10 ans. Si l’emprunteur fait domicilier ses salaires dans une autre banque entre temps, la banque sera autorisée à mettre fin, pour les échéances restant à courir jusqu'au terme du prêt, à l'avantage individualisé. Autrement dit, la banque pourrait relever le taux de l’emprunt.Moins de libertéCes évolutions appellent plusieurs commentaires.

Erreur MC6 ! La page n'existe pas

Cher lecteur, Notre site est momentanément indisponible. Veuillez nous excuser pour ce désagrément.

Une décision majeure le 12 janvier

Augmenter les taux, par exemple de 0,5 point (hausse des mensualités de 70 euros), «aurait un effet psychologique beaucoup plus grave» que de les laisser inchangés ou de les augmenter de 0,1 ou 0,2 point (augmentation des mensualités entre 14 et 28 euros), selon elle. Une telle hausse porterait, en effet, les taux au-delà des 2%. Une barre symbolique qui n’a plus été atteinte depuis environ deux ans.

Même constat chez Empruntis. Le courtier immobilier a constaté que le mois de janvier présente un baromètre des taux similaire à celui du mois de décembre. «Les taux sur 15 et 20 ans, les plus demandés par les emprunteurs, sont globalement stables, déclare Cécile Roquelaure, directrice des études d’Empruntis. Les banques restent attentistes: elles attendent de voir comment la demande va évoluer avec les nouvelles conditions de marchés (PTZ, APL accession, prix de l’immobilier...)».

Mais la situation pourrait toutefois évoluer en fonction d’une décision du Conseil constitutionnel: le 12 janvier, les Sages du Palais Royal se prononceront en faveur ou pas de la résiliation annuelle de l’assurance emprunteur pour les crédits souscrits avant le 22 février 2017. Un enjeu majeur pour les banques.

Où va le marché de l’immobilier en 2018 ? .
VIDÉO - Après une année 2017 exceptionnelle au niveau des transactions, comment vont évoluer les prix ? les taux de crédit vont-ils rester attractifs ? Quel impact aura la politique du logement sur le marché ? La 7e émission du Carrefour de l’immo fait le point et dresse les perspectives. © Figaro Live immobilier Pour cette septième émission Carrefour de l’immo, Olivier Marin, entouré de Valérie Valin-Stein et Jean-Yves Guérin abordent avec Me Thierry Thomas, président de l’Institut Notarial de droit immobilier, le bilan 2017 et les perspectives 2018 du marché de l’immobilier, sur Figaro Live.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!