Finance La débâcle continue sur l'EPR Areva d'Olkiluoto 3

11:50  09 octobre  2017
11:50  09 octobre  2017 Source:   Boursier

EDF pourrait redémarrer Tricastin début novembre

  EDF pourrait redémarrer Tricastin début novembre Le régulateur estime que la digue du canal de Donzère-Mondragon présente un risque en cas de fort séisme ...L'Autorité de sûreté nucléaire continue à hausser le ton face à EDF. Par une décision prise le 27 septembre, elle a ordonné la mise à l'arrêt provisoire et sans délai des quatre réacteurs de la centrale du Tricastin.

Oups Cet album est périmé ou a été désactivé. C'est le vôtre ? Contactez vite focale31 ! Ici, notre moteur de recherche pour trouver modèles ou photographes ! Je visite focale31

Le contexte auquel cette requête fait référence (-2) est inconnu. Le serveur a peut-être été redémarré depuis votre dernière requête.

Le projet est retardé de cinq mois supplémentaire. Le retard atteint 10 ans...

L'énergéticien finlandais TVO devra attendre jusqu'au mois de mai 2019 pour que l'EPR d'Olkiluoto 3 affiche une production électrique régulière, alors que le calendrier précédent évoquait la fin 2018. Le groupe se dit une fois de plus extrêmement déçu de cet énième retard. Le consortium Areva-Siemens, qui bâtit le réacteur, a averti son client que le raccordement aura lieu en décembre 2018 et que l'unité ne produira de façon stable que cinq mois plus tard. TVO rappelle que l'EPR d'Olkiluoto 3 aurait dû commencer à produire au printemps 2009. Le cap des dix ans de retard serait donc atteint.

Le PS va tourner la page Cambadélis

  Le PS va tourner la page Cambadélis Après plusieurs semaines de tension sur la question de la succession de son premier secrétaire démissionnaire, le Conseil national, réuni à partir de 14h à l’Assemblée, devrait entériner une solution de compromis approuvée vendredi soir par les membres du bureau national. Touché mais pas coulé. Laissé pour mort après le désastre électoral de 2017, le PS tentait samedi de rebondir en tournant la page Cambadélis et en donnant le coup d’envoi de «forums de la refondation», cinq mois avant son congrès. Après plusieurs semaines de tension sur la question de la succession de son premier secrétaire démissionnaire, le Conseil national (le «parlement» du parti), réuni à partir de 14h à l’Assemblée, devrait ent

Cette page n'est pas visible actuellement. Page des programmes encore ouverts.

Accès bloqué. Votre accès au site PAP.fr a été bloqué car votre adresse IP présente les caractéristiques d'un robot. Pour obtenir le déblocage de votre accès, veuillez contacter notre service clients : au 01 40 56 33 33, du lundi au samedi de 9h à 18h. ou par e-mail à l'adresse

EDF a pour sa part confirmé ce matin que le réacteur de son propre EPR, à Flamanville, démarrera au 4ème trimestre 2018. Il aurait dû être mis en service six ans plus tôt, pour un prix trois fois inférieur au budget désormais anticipé, 10,5 MdsE. Le groupe français, qui doit récupérer la branche réacteurs d'Areva, Areva NP, a négocié d'être immunisé des conséquences du désastreux chantier d'Olkiluoto 3 en Finlande. TVO craint de son côté que le démantèlement d'Areva et l'inclusion du passif d'Olkiluoto 3 dans une structure gérée en extinction ne compromette la fin de son chantier, par manque de moyens humains et financiers. Des actions en justice sont en cours entre le client et son fournisseur, qui se rejettent mutuellement la faute du retard accumulé.

Reuters © Reuters Reuters

Énergie : un Français sur deux ignore encore qu'il peut changer de fournisseur .
Malgré l'ouverture à la concurrence, EDF continue de dominer le marché en fournissant de l'électricité à plus de 85% des ménages, et Engie a toujours 75% de parts de marché dans le gaz, selon le baromètre annuel du Médiateur national de l'énergie.L'ouverture totale à la concurrence du marché de l'énergie a beau avoir fêté sa première décennie, les Français restent peu informés des implications. Un Français sur deux continue d'ignorer qu'il peut changer de fournisseur d'énergie, et un tiers des personnes interrogées pensent encore qu'EDF et Engie (ex-GDF Suez) forment une seule entreprise, selon le baromètre* annuel du Médiateur national de l'énergie publié mardi.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!