Finance L’assurance-vie retrouve les faveurs des épargnants

11:15  05 septembre  2017
11:15  05 septembre  2017 Source:   Boursier

Placements : les épargnants se méfient du 100% digital

  Placements : les épargnants se méfient du 100% digital Selon une étude mondiale de Legg Mason, 6 personnes sur 10 pensent que la technologie ne pourra jamais remplacer le contact humain en la matière. En Europe, la proportion est même de 73%. © Reuters Placements : les épargnants se méfient du 100% digital Le « tout robot » en matière d’épargne n’est visiblement pas pour demain. Bien que leur reconnaissant certains mérites, les épargnants ne sont en effet pas prêts à confier la gestion de leurs économies à des machines. C’est ce qui ressort d’une étude menée par Legg Masson dans 17 pays auprès de 15.300 personnes.

Post anything (from anywhere!), customize everything, and find and follow what you love. Create your own Tumblr blog today.

Vous n'avez pas les droits d'accéder à ce document.

L’assurance-vie a redressé la tête. A la peine depuis le début de l’année, la collecte a en effet nettement accéléré en juillet dernier. Selon la FFA, elle a atteint 2,1 milliards d’euros, soit autant que sur les six premiers mois de l’année.

Dans le détail, il apparaît que les versements (11,1 milliards d’euros) ont été au niveau de ceux des derniers mois. En revanche, les épargnants ont beaucoup moins puisé dans leurs contrats qu’au cours des mois précédents. Les prestations réglées par les assureurs n’ont pas dépassé 9 milliards d’euros (contre 10,9 milliards d’euros en juin).

Sur sept mois, l’assurance-vie est encore loin de faire jeu égal avec le Livret A (10,6 milliards d’euros de collecte nette). Mais avec 4,2 milliards d’euros récoltés, elle est clairement sortie de sa léthargie du premier semestre.

Fiscalité de l’assurance-vie : une usine à gaz en perspective

  Fiscalité de l’assurance-vie : une usine à gaz en perspective En voulant modifier la taxation des contrats au-delà de 150.000 euros d’encours et uniquement pour les nouveaux versements, le gouvernement risque surtout de compliquer les chosesLe gouvernement reste donc sur la ligne fixée par Emmanuel Macron avant son élection. Il n’empêche que les évolutions à venir soulèvent de nombreuses questions et font craindre la mise en place d’une véritable usine à gaz fiscale pour les contrats concernés.

Communiqué supprimé de l'Espace Datapresse.

Cette page n'est pas visible actuellement. Consulter la liste des formations non créditées.

Des versements accrus avant la réforme ?

La question est désormais de savoir s’il s’agit d’un sursaut ou d’un rebond durable. Plusieurs éléments plaident en tout cas pour une poursuite de la tendance… du moins à courte échéance.

D’une part, la fin de la période électorale a dissipé les incertitudes politiques qui pouvaient inciter les épargnants à se détourner des supports à moyen-long terme comme l’assurance-vie.

D’autre part, le flou qui entoure la réforme fiscale à venir pourrait paradoxalement soutenir la collecte. Le gouvernement a en effet précisé que les versements effectués avant l’éventuel changement de règle fiscal resteraient soumis au cadre actuel. Les détenteurs de gros contrats qui redoutent d’être soumis à la flat tax ont donc tout intérêt à alimenter leurs contrats avant les annonces du gouvernement.

  L’assurance-vie retrouve les faveurs des épargnants © Fournis par Boursier

Livrets bancaires : en 2018, les épargnants modestes seront plus taxés qu’aujourd’hui .
Ils subiront de plein fouet la hausse de la CSG. En revanche, la flat tax favorisera les contribuables plus aisés .© Fournis par Boursier Livrets bancaires : en 2018, les épargnants modestes seront plus taxés qu’aujourd’hui Hausse de la CSG, arrivée de la flat tax à 30%. En 2018, la fiscalité de l’épargne va changer, notamment pour les détenteurs de livrets bancaires. Certes, le Livret A et le LDD resteront exonérés. Mais la réforme à venir aura bel et bien un impact sur les intérêts des livrets bancaires ordinaires.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!