The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Finance Bercy veut limiter le recours à la TVA réduite chez SFR et Bouygues Telecom

09:00  04 septembre  2017
09:00  04 septembre  2017 Source:   logc279.xiti.com

A la une - Paris : un homme poignardé au parc de Bercy dans son sac de couchage

  A la une - Paris : un homme poignardé au parc de Bercy dans son sac de couchage Il a réussi à s'emparer du téléphone d’un de ses agresseurs et à appeler les secours. © LP/O.B. Le Parisien Mauvaise rencontre ? Crime crapuleux ? Ce vendredi, un jeune homme est entre la vie et la mort au service réanimation de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (XIIIe).A 5 h 30, ce même jour, ce jeune homme de 26 ans, de nationalité coréenne, parlant anglais, a été poignardé. Le touriste routard dormait tranquillement dans son sac de couchage dehors au parc de Bercy (XIIe). «Il devait se rendre juste à côté à la gare routière de Bercy pour prendre son bus pour l’Angleterre», précise une source policière.

Le Trésor estime que la TVA presse doit être liée aux revenus réellement liés à la presseOr le ministre de l'action et des comptes publics Gérard Darmanin a laissé entendre qu'il voulait que le taux réduit de TVA profite Bercy se verrait bien récupérer les milliards-Kerviel de la Société Générale.

A la suite d’une demande de clarification des règles fiscales émanant notamment de Free, afin de mettre fin aux artifices fiscaux utilisés par SFR et Bouygues Telecom dans leurs forfaits mobiles

Le Trésor cherche la parade à la pratique de "contournement fiscal" créée par SFR et Bouygues Telecom avec leurs kiosques presse, révèle ce matin 'Les Echos'. La filiale d'Altice bénéficierait ainsi de 300 à 400 ME de gains de TVA et celle de Bouygues d'environ 200 ME. Le quotidien financier estime que si Free (Iliad) et Orange lançaient des services analogues, le manque à gagner sur la TVA pourrait dépasser 1 milliard d'euros. Les offres de presse sont taxées à 2,1%, contre 10% à la télévision et 20% au téléphone. "Depuis que les opérateurs appliquent ce taux de TVA très réduit de la presse sur une partie de leurs abonnements, l'État perd plusieurs millions d'euros", écrit le quotidien financier.

TF1 et les télécoms portent la hausse des résultats de Bouygues

  TF1 et les télécoms portent la hausse des résultats de Bouygues Le groupe a porté sa marge opérationnelle courante de 1,4 à 2,5%Le chiffre d'affaires du semestre a progressé de 3% sur une base comparable, à 15,16 milliards d'euros, tandis que le résultat opérationnel courant est en vive progression, puisqu'il atteint 385 millions d'euros, contre 206 millions d'euros un an avant. La marge opérationnelle courante passe ainsi de 1,4 à 2,5%. Le bénéfice net part du groupe hors éléments exceptionnels s'établit à 217 ME, alors qu'il se limitait à 46 ME au terme du premier semestre 2016. L'endettement financier net au 30 juin et en légère baisse, à 4,26 MdsE.

A-t-il défendu les intérêts de Bouygues ou ceux de l’État ? Brève Le CSA agrée la prise de contrôle de NextRadioTV par SFR . Le gouvernement veut ouvrir totalement le système ferroviaire à la concurrence et transformer de fond en comble la SNCF.

Lire aussi : TVA : le gouvernement cible les pratiques de SFR et Bouygues Télécom . La solution privilégiée par Bercy repose sur un principe simple : ne seraient désormais éligibles au taux préférentiel que les sommes réellement versées aux titres de presse.

Or le ministre de l'action et des comptes publics Gérard Darmanin a laissé entendre qu'il voulait que le taux réduit de TVA profite effectivement à la presse, ce dès le projet de loi de finances 2018. L'objectif est de faire en sorte que la TVA à taux réduit soit liée aux revenus réels liés à la presse. Cela risque de réduire fortement les gains de TVA des deux opérateurs. La mesure ne concernera-t-elle que l'avenir ou bien un redressement fiscal se profile-t-il, s'interrogent 'Les Echos'. Tout est possible. Le Syndicat de la presse en ligne considère pour sa part que les opérateurs télécoms n'ont pas à profiter de ce taux réduit.

Reuters© Reuters Reuters

La Consob et Vivendi continuent à s'opposer sur le contrôle de Telecom Italia .
Vivendi contestera la position du régulateur en justiceDans le même temps, le Français a proposé un compromis dans un dossier connexe, pour se conformer à la loi italienne sur la séparation des médias et des télécoms. Le régulateur des télécoms, l'Agcom, a rendu public une proposition de Vivendi visant à isoler 20% du capital de Mediaset, sur les 30% qu'il détient, dans un holding dont la direction serait assurée par un tiers indépendant. Un schéma très proche de ce qui était attendu par le marché.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!