Finance Economie - L'US Air Force va racheter des vieux Mirage français pour entraîner ses pilotes

16:35  17 juillet  2017
16:35  17 juillet  2017 Source:   Le Parisien

Air France : le choix des pilotes sur "Boost" connu la semaine prochaine

  Air France : le choix des pilotes sur Encore une petite semaine à attendre . D'ici le 17 juillet, le SNPL, qui représente 65% des pilotes d'Air France, devrait dévoiler le résultat de la consultation de ses membres sur la future compagnie 'Boost'. Si les négociations entre le principal syndicat de pilotes de la compagnie française et le management ont bien avancé au cours des derniers mois, Philippe Evain, le président du SNPL, chercherait à obtenir des garanties sur le volume de vols chez AF.

PHOTOS - L'avant-première de "Star wars : le réveil de la force " à Los

La France va vendre 63 anciens Mirage F1 à l'armée américaine pour un montant de 300 millions d'euros.

Le Parisien: L'armée américaine va recycler 63 Mirage F1 français pour devenir les partenaires d'entrainement des pilotes américains de l'US Air Force qui vont prendre les commandes des nouveaux F-35. © LP / Philippe de Poulpiquet L'armée américaine va recycler 63 Mirage F1 français pour devenir les partenaires d'entrainement des pilotes américains de l'US Air Force qui vont prendre les commandes des nouveaux F-35.

Retirés du service en 2014 et entreposés dans les hangars de la base de Châteaudun (Eure-et-Loir), quelque 63 Mirage F1 de l'armée de l'air française vont pouvoir reprendre du service. Selon une information des Echos, la société Airborne Tactical Advantage Company (ATAC), filiale du groupe Textron, devrait les racheter cpour 300 miions d'euros. Ces avions de chasse désormais obsolètes pour des missions opérationnelles devraient figurer des appareils ennemis lors des entraînements des pilotes américains de l'US Air Force sur leurs nouveaux F-35.

Les vieux Mirages F1 à l'ATAC des Etats-Unis !

  Les vieux Mirages F1 à l'ATAC des Etats-Unis ! La France a vendu 63 vieux Mirage F1 à la société de services américaine Airborne Tactical Advantage Company (ATAC). Le contrat est estimé à 21 millions d'euros.Dans la foulée, la SIMMAD, dont le directeur - le général de corps aérien Philippe Roos - est un ancien pilote de chasse sur Mirage F1, a notifié le 4 juillet à ATAC (groupe Textron) la vente des 63 appareils conservés sous cocon sur la base aérienne de Châteaudun. La vente des avions de combat fabriqués par Dassault Aviation (cellules et moteurs ATAR de Safran) est estimée à 21 millions d'euros environ.

Erreur 404 - Page introuvable.

L'armée américaine a lancé un méga-appel d'offres pour la fourniture de 37 000 heures de vols par an pendant dix ans pour l'entraînement de ses troupes. Plusieurs entreprises américaines tentent d'y répondre en acquérant tous les avions disponibles sur le marché international. Avec ces vieux Mirage, ATAC espère pouvoir vendre 5 à 9 000 heures de vol par an à l'armée de l'air américaine.

Des avions reconditionnés

Avant de servir de leurre, les 63 Mirages vont d'abord être envoyés en Belgique chez Sabca, une filiale de Dassault Aviation. Ils y seront révisés, «défrancisés», vidés des équipements «confidentiel défense» et modernisés avant de traverser l'Atlantique. Le contrat prévoit que toutes les opérations de réparation, de maintien en condition d'opérations et de modernisation de l'électronique seront assurées par l'industrie française pendant les 10 à 15 ans d'exploitation prévue.

« Cette vente permet de redonner 15 ans de vie de plus aux appareils, en s'assurant que la logistique, avec la gestion de 6 millions de pièces détachées et la maintenance, restent en France. Ce qui permet à la fois de nourrir les caisses de l'armée et de créer des emplois », explique Pierre Duval chez Demeteris, le représentant d'ATAC, architecte de la solution industrielle et responsable de son exécution.

En principe, le contrat démarre dès le 16 août. Le premier vol d'un Mirage F1 dans le ciel américain doit avoir lieu courant 2018.

Hop! : Encore des perturbations ce mardi .
Les pilotes ont entamé un mouvement de grève le 13 juillet, qui doit se terminer ce soir, en raison de désaccord sur les conditions de travail. Malaise chez Hop!. Le mouvement de grève suivi par les pilotes depuis le 13 juillet doit se terminer ce mardi mais perturbe encore le trafic de la filiale court et moyen courriers d'Air France. Si l'ensemble des vols opérés par des avions de types Airbus et les vols navettes ( liaisons au départ de Paris-Orly vers Toulouse, Nice, Marseille, Bordeaux et Montpellier) sont assurés normalement, la compagnie prévoit que seuls 85% des autres dessertes seront assurées.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!