Finance Une Université testera prochainement des pansements connectés en 5G

15:25  19 avril  2017
15:25  19 avril  2017 Source:   Übergizmo

1check invente la chambre d’hôtel connectée

  1check invente la chambre d’hôtel connectée 1check est une solution de gestion en temps réel des équipes opérationnelles pour les hôtels, l’hôtellerie de plein air et les établissements de santé.Grâce à sa connaissance des tâches quotidiennes et répétitives qu'ont à effectuer les équipes opérationnelles dans les hôtels, Virginie Lafon a mis au point un cahier des charges. La chambre connectée permet de savoir quelles tâches doivent être réalisées à chaque passage.

Jouer en tant que {Name}. ou. Rester connecté . Connexion.

A partir de la rentrée 2016/2017, le serveur pédagogique est fermé. Vous pourrez mettre à disposition des étudiants vos ressources pédagogiques sur la plateforme MOODLE accessible depuis l' Université de RENNES 1.

  Une Université testera prochainement des pansements connectés en 5G © Morgan Fromentin, übergizmo (FR)

Aussi utiles puissent être les pansements pour protéger une plaie et la laisser guérir, ceux-ci empêchent malheureusement de constater visuellement l’avancée de la guérison – ou sa dégradation -. Des chercheurs travaillent à concevoir des pansements dotés d’une connectivité 5G.

Avec cette connectivité sans fil, le pansement peut suivre le progrès de la guérison et transmettre les données aux docteurs. Ceux-ci sauront alors si le moment est venu de le changer, de l’ôter pour de bon ou de changer de moyen de traitement.

C’est évidemment très futuriste mais de tels pansements pourraient être une réalité à l’Université de Swansea d’ici les 12 prochains mois. Selon le Professeur Marc Clement, directeur de l’Institut des Sciences de la Vie, « on combine ici toute cette intelligence pour que les cliniciens aient connaissance de l’avancée de la blessure à un moment précis et puissent décider du protocole de traitement de la meilleure des manières pour guérir précisément cette blessure sur ce patient.« 

Tirage au sort dans les facs : on ne joue pas "l'avenir des étudiants à la roulette russe" .
François Germinet, président de l’Université de Cergy-Pontoise (Val d'Oise), a manifesté son opposition, vendredi, sur franceinfo à la suite de la publication de la circulaire qui entérine la pratique du tirage au sort pour départager les candidats à l'entrée des universités.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!