The page you are looking for is temporarily unavailable.
Please try again later

Culture Jamel Debbouze accusé de plagiat : "On ne peut pas réduire un artiste à 2 vannes"

18:35  14 novembre  2017
18:35  14 novembre  2017 Source:   gala.fr

La maman de Jamel Debbouze veut apprendre l’arabe à ses petits-enfants Léon et et Lila

  La maman de Jamel Debbouze veut apprendre l’arabe à ses petits-enfants Léon et et Lila Tendres confidences

Après Tomer Sisley, Jamel Debbouze et Gad Elmaleh accusés de plagiat . Paul Seré.

Plagiat dans le monde de • Tomer Sisley accusé de plagiat . • Jamel Debbouze : "On m'a proposé d'être secrétaire d'Etat". Évidemment, on peut laisser traîner une oreille, mais on ne peut pas réduire un artiste à cela.

jamel debbouze © Prisma Media jamel debbouze

Voilà plusieurs semaines qu'une polémique fait trembler les humoristes français. Épinglés par un célèbre youtubeur, Tomer Sisley, Gad Elmaleh, Arthur, Malik Bentalha ou encore Jamel Debbouze sont accusés d'avoir plagié des humoristes américains. Invité au micro de RTL ce mardi 14 novembre, ce dernier a justement accepté de répondre à ces allégations. "Évidemment, on s'inspire de tout ce qu'il y a autour de nous, mais en ce qui me concerne, je ne me suis jamais calqué sur qui que ce soit", affirme le papa des petits Léon et Lila, qui s'offusque qu'un artiste puisse être "réduit à 2 vannes ou 3".

Jamel Debbouze accusé de plagiat : "On ne peut pas réduire un artiste à cela"

  Jamel Debbouze accusé de plagiat : Il a accepté de réagir sur RTL à la controverse qui touche les humoristes.Bientôt à la Cigale pour son spectacle Maintenant ou Jamel, il a démarré avec enthousiasme la promotion de son show. Il a dû alors aussi réagir aux accusations d'inspiration un peu trop prononcées de blagues de ses homologues étrangers : "Évidem­ment qu'on s'inspire de tout ce qu'il y a autour de nous, mais en ce qui me concerne, je ne me suis jamais calqué sur qui que ce soit. (...) Ça fait vingt-cinq ans que je monte sur scène, j'en suis à mon cinquième spec­tacle, à mon dixième film, à mon huitième festi­val.

Évidemment, on peut laisser traîner une oreille, mais on ne peut pas réduire un artiste à cela." Tomer Sisley accusé de plagiat . • Jamel Debbouze : "On m'a proposé d'être secrétaire d'Etat". • Jamel Debbouze veut retrouver ce sosie de Gad Elmaleh.

"Quand j'ai découvert son spectacle je me suis dit 'Tiens c'est marrant je connais bien ses vannes ' Si ce sont des copies ou pas ", a-t-il expliqué à l'émission Quotidien. Plagiat dans le monde de • Tomer Sisley accusé de plagiat . • Jamel Debbouze : "On m'a proposé d'être secrétaire d'Etat".

"Ça fait 25 ans que monte sur scène, je suis à mon cinquième spectacle, à mon dixième film, à mon huitième festival. J'écris des textes à longueur de journée, je m'inspire de moi et de ce qui m'entoure. Évidemment, on peut laisser traîner une oreille, mais on ne peut pas réduire un artiste à cela." Jamel Debbouze confie même avoir été "interloqué" à la découverte de ces accusations de plagiat : "J'ai dû le faire sans m'en rendre compte. Il faut savoir qu'on a des auteurs avec qui on travaille et que chacun est inspiré à sa manière. Tout ça est naturel pour moi."

S'inspirer est donc naturel mais certainement pas condamnable, selon le fondateur du Marrakech du rire : "On peut raconter les mêmes choses que nos voisins anglo-saxons mais avec notre style. C'est tellement dur de créer et d'être singulier. Rester au plus proche de soi, finalement, c'est ce qu'il y a de plus dur." Et de conclure : "On l'a reproché à Molière, donc c'est presque flatteur."

Crédits photo : SOLAL/SIPA

Jamel Debbouze : "Ma soeur n'est pas comme ma mère. Ma fille, encore moins" .
L'humoriste et comédien parle de son nouveau spectacle et du choc des générations, sur fond d'intrégration et de transmission."Ma mère m'inspire beaucoup quand elle parle français, justement", concède l'intéressée qui n'a qu'à se "baisser pour ramasser les vannes". "C'est très touchant d'entendre ma mère parler français. Et encore plus touchant de voir qu'elle ne quitte pas complètement l'arabe. Vingt-cinq ans qu'elle est en France, et elle garde l'accent", s'étonne encore le natif de Trappes. "Ça m'émeut car je me rends compte que la génération de ma mère, qui a un pied en Afrique et un pied en Europe, n'existera bientôt plus.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!