Culture Edie Campbell : sa lettre ouverte qui dénonce les abus dans le milieu de la mode

16:06  14 novembre  2017
16:06  14 novembre  2017 Source:   Puretrend

Photos : Naomi Campbell et P. Diddy main dans la main à New York !

  Photos : Naomi Campbell et P. Diddy main dans la main à New York ! Deux grosses vedettes réunies ce vendredi soir à New York à l'occasion de la présentation du calendrier Pirelli 2018. L'une a mis le monde de la mode à ses pieds, l'autre a marqué à jamais l'industrie musicale et notamment l'univers hip-hop. Naomi Campbell, 47 ans, et P. Diddy, 48 ans, ont débarqué main dans la main sur le red carpet. Et ils ont mis tout le monde d'accord. Le rappeur dégainait son plus beau smoking quand Naomi , elle, Deux grosses vedettes réunies ce vendredi soir à New York à l'occasion de la présentation du calendrier Pirelli 2018. L'une a mis le monde de la mode à ses pieds, l'autre a marqué à jamais l'industrie musicale et notamment l'univers hip-hop. Naomi Campbell, 47 ans, et P.

ERREUR. dans le cadre d' ouvrir des nouveaux points de ventes

"Nous avons un problème, nous évoluons dans une culture qui tolère trop l'abus dans toutes ses manifestations (...). Nous en sommes venus à considérer cela comme une simple partie de notre job."

Ainsi commence la lettre ouverte rédigée par Edie Campbell publiée par WWD. Déjà relayée par de nombreux médias, ce texte en dit long sur les non-dits qui sclérosent le milieu de la mode. Mannequin depuis douze ans, la Londonienne a posé pour Vogue, le parfum Black Opium d'Yves Saint Laurent, Burberry ou encore Lanvin. A 27 ans, elle a décidé de faire suite au scandale Weinstein qui balaye le milieu du cinéma mais aussi aux témoignages de tops mis en lumière ces derniers jours par Cameron Russell, pour en finir avec l'omerta qui règne aussi dans la mode.

Brigitte Bardot : sa lettre corrosive à l'encontre de Donald Trump !

  Brigitte Bardot : sa lettre corrosive à l'encontre de Donald Trump ! Dans un récent courrier adressé à Donald Trump, Brigitte Bardot n'a pas été tendre concernant le président américain ... © Abaca Brigitte Bardot : sa lettre corrosive à l'encontre de Donald Trump ! Lorsqu'il s'agit de défendre la cause animale, Brigitte Bardot sait monter au créneau ! Dans un courrier pas franchement tendre adressé vendredi 17 novembre dernier au président américain Donald Trump, l'ex sex symbol du cinéma français a fustigé la décision de Washington d'autoriser à nouveau l'importation de trophées d'éléphants tués au Zimbabwe et en Zambie par les chasseurs américains.

"Au sein de l'industrie du mannequinat, j'ai été victime de gestes inappropriés, d'harcèlement sexuel, une fois j'ai été droguée. Je n'en ai pas beaucoup parlé par peur de ne pas travailler et de ne plus pouvoir faire ce que j'aime."


Pour une vraie prise de conscience

En écrivant cette lettre, Edie Campbell veut pousser le monde de la mode à sortir du statu quo. Et le top de prendre l'exemple du "cas" Terry Richardson. Sa réputation sulfureuse et les nombreuses accusations de harcèlement à son encontre n'ont pas suffi, il y a quelques années, à stopper ses collaborations avec les médias. Il a fallu le scandale Weinstein pour que Condenast décide de couper les ponts avec le photographe. L'arbre qui cache la forêt, pour Edie Campbell, qui rappelle que c'est un système qu'il faut mettre à bas.

Mort d'Azzedine Alaïa : Naomi Campbell a perdu son "papa"

  Mort d'Azzedine Alaïa : Naomi Campbell a perdu son Le styliste franco-tunisien a marqué le monde de la modeFarouchement indépendant et en marge du système. Le célèbre couturier Azzedine Alaï est décédé et laisse l'image d'un artiste à contre courant dans le monde de la mode. Parmi les top-model avec lesquelles il a travaillé, Naomi Campbell et sans doute celle pour qui l'émotion est la plus grande. En juillet dernier, la mannequin avait une fois encore travaillé pour le styliste afin d'ouvrir le défilé couture automne-hiver 2018 du créateur franco-algérien. Ce samedi, l'émotion est grande pour le modèle de 47 ans qui avait pour habitude de l'appeler "papa".

Effectuez des recherches dans l 'index de livres complets le plus fourni au monde. Ma bibliothèque.

On Va Sortir : le site des rencontres amicales et sorties entre amis dans votre ville

"On sait que si les dominos commencent à tomber, un grand nombre d'entre nous suivront." Et de viser les directeurs de casting, stylistes et agents (entre autres) responsables de comportements inappropriés. Weinstein et Richardson ne sont que des exemples mis au ban d'industries malades qui doivent, selon elle, faire face à leurs travers.

Pour elle, cela passe par une vraie prise de conscience, mais aussi par plus de réglementation pour une profession où des mannequins, parfois très jeunes, sont envoyés au domicile de photographes pour des castings, sans qu'on se préoccupe de ce qui peut s'y passer.

Plus de règles pour mieux traiter des mannequins trop souvent malmenés, c'est l'optique de la charte récemment signée par LVMH et Kering. Si on peut penser que les choses vont dans le bon sens, il faut aller encore plus loin pour protéger celles et ceux qui sont trop souvent soumis au bon vouloir d'hommes de pouvoir omnipotents. Et "ne plus rester silencieux".

Taylor Swift : critiquée par des avocats pour avoir menacé une bloggeuse .
Taylor Swift a été comparée à Hitler dans un article de réflexion sur la culture par l'éditrice du site internet de politique et d’activisme PopFront, Meghan Herning. Dans cette colonne, celle-ci avait invité la star à dénoncer les suprématistes blancs, certains ayant tenté de l’adopter comme icône. Son article contenait une interprétation des paroles de Taylor Swift et reprochait à cette dernière de ne pas avoir rejoint d'autres pointures de la pop pour faire campagne pour Hillary Clinton contre le président américain Donald Trump, qui a reçu le soutien des dirigeants suprémacistes blancs. Le mois dernier, Meghan Herning a reçu une lettre de l'avocat de la star, William J. Briggs, II, réclamant le retrait de l’article, jugé diffamatoire, de tous les médias et menaçant de poursuites judiciaires si la bloggeuse refusait de le faire. Dans un communiqué, l'avocat de l’Union Américaine des Libertés Civiles, Matt Cagle, a dénoncé cette lettre comme une atteinte à la liberté d'expression en vertu de la constitution américaine. « Les tactiques d'intimidation comme celles-ci sont inacceptables, a-t-il déclaré. Même dans ses rêves les plus fous, Mme Swift ne peut utiliser la loi sur les droits d'auteur pour supprimer cette exposition d'une menace au discours protégé par la Constitution." L'Union demande à Taylor Swift et à son avocat de confirmer avant le 13 novembre qu'ils n'engageront pas d'action en justice.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!