Culture Jean-Louis Trintignant se confie sur son cancer et révèle "penser au suicide"

11:20  09 octobre  2017
11:20  09 octobre  2017 Source:   Télé Loisirs

Amour (Arte) : la magnifique interprétation de Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva

  Amour (Arte) : la magnifique interprétation de Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva Arte diffuse ce mercredi 4 octobre 2017, à 20h55, le film "Amour" de Michael Haneke. Un long-métrage, avec Jean-Louis Trintignant et Emmanuelle Riva, qui a raflé une Palme d'Or à Cannes en 2012.À lire également

Jean - Louis Trintignant à la première de "Happy end" à Paris le 18 septembre 2017. Du haut de ses 86 ans, Jean - Louis Trintignant se bat contre un cancer . Sur RTL, le célèbre comédien s'est confié sur son état de santé.

Jean - Louis Trintignant , 86 ans, souffre d’un cancer , "comme tout le monde". En 2004, l’acteur avait annoncé sa maladie dans les colonnes de Madame Figaro. "Avant, j’avais peur du cancer , confie -t-il, plus maintenant, j’en ai un !"

Jean-Louis Trintignant se confie sur son cancer et révèle © NIVIERE/VILLARD/SIPA Jean-Louis Trintignant se confie sur son cancer et révèle "penser au suicide"

L’acteur de 86 ans se sait condamner ou du moins, il pense que la maladie aura raison de lui. Dans une interview accordée au JDD, il s’est confié sur son cancer et a avoué avoir des pensées suicidaires.

Jean-Louis Trintignant tient des propos glaçants sur sa maladie. Début septembre, il révélait au magazine Première être atteint d’un cancer et être "à la fin de sa vie". S’il affirmait ne pas avoir peur de ce mal qui le ronge depuis 2004, il a fait de nouvelles confidences qui font froid dans le dos.

>>> Jean-Louis Trintignant évoque son cancer : "Quand on est vieux, ça fait moins peur"

"Happy end": Michael Haneke répond à ses détracteurs

  Dans « Happy End », le réalisateur autrichien Michael Haneke dynamite la famille. Une satire féroce qui a fait grincer Cannes. Le cinéaste répond aux critiques. Critiques: « Aujourd’hui, les critiques ont perdu la capacité à décrire. Ils donnent leur opinion, or les opinions sont fatigantes. Je pense qu’on peut apprendre davantage d’une critique intelligente, fût-elle négative, que d’une critique dithyrambique. »Lire aussi: Happy End - la critique - Paris MatchNo future: « J’ai toujours été optimiste. Si j’étais pessimiste, je ferais des films de divertissement. Un pessimiste est négatif quoi qu’il arrive.

ParisKiosk.net : toute l'actualité, le sport, la météo, le divertissement et les vidéos.

La page que vous avez demandée n'existe pas. Le vocabulaire et son enseignement.

En pleine promotion du film Happy End de Michael Haneke, le comédien a de nouveau évoqué son cancer dans les colonnes du Journal du Dimanche. "Le vieillissement est une suite de problèmes. Le premier est qu'on perd ses amis. Je dois en connaître une cinquantaine qui m'ont touché et qui sont morts", a-t-il déclaré dans les pages de l’hebdomadaire. Et lorsque le journaliste lui a demandé quels étaient ses projets, la réponse de l’intéressé ne s’est pas fait attendre. "Réussir mon suicide, peut-être ?", a lâché Jean-Louis Trintignant avant de faire un parallèle avec son rôle dans le dernier film du réalisateur autrichien.

>>> Amour (Arte), Janis et John... Dix films majeurs de Jean-Louis Trintignant (VIDEOS)

En effet, l’acteur campe un personnage suicidaire dans Happy End. "Ce personnage m'a énormément touché. Je suis à la fin de ma vie, comme lui. Je pense beaucoup au suicide, comme lui", a asséné le père de Marie Trintignant, décédée en 2003. C’est peut-être ce contexte bien particulier qui permettra à l’artiste – césarisé pour le film Amour, réalisé par Michael Haneke – de décrocher une ultime récompense.

>>> Cannes 2017 : on a vu Happy End de Michael Haneke, en lice pour une troisième Palme d'Or... Notre avis.

"Au nom de Marie" : l'édito de ELLE en réponse aux Inrocks .
La semaine dernière, Les Inrocks publie un numéro consacré à Bertrand Cantat. L'ex-leader de Noir Désir y fait la Une, déclenchant alors une vive polémique. Tandis que le magazine répond aujourd'hui à la colère de ses lecteurs dans une tribune , le féminin ELLE met en couverture Marie Trintignant , décédée en 2003 sous les coups de Bertrand Cantat.

—   Partager dans le Soc. Réseaux
C'est intéressant!