Culture American Horror Story : Cult - La série est tournée dans les décors du film Halloween !

14:22  14 septembre  2017
14:22  14 septembre  2017 Source:   Allocine

Ryan Murphy et Sarah Paulson inséparables pour Netflix

  Ryan Murphy et Sarah Paulson inséparables pour Netflix L'actrice sera l'héroïne de "Ratched", nouvelle série du prolifique créateur Ryan Murphy qui sera diffusée par la plateforme américaine Netflix. Sarah Paulson reprendra le personnage de Mildred Ratched, l'infirmière de "Vol au-dessus d'un nid de coucou". Déjà à l'affiche de "American Horror Story", "American Crime Story" et "Feud", trois anthologies conçues par Ryan Murphy pour la chaîne FX, Sarah Paulson resserre un peu plus ses liens avec son créateur fétiche. L'actrice a accepté le premier rôle de sa prochaine série, "Ratched", remportée par Netflix après une rude bataille entre les plates-formes Hulu et Apple.

Le site BioInteractif est en maintenance!

FX Networks© FX Networks FX Networks
Aviez-vous remarqué que la nouvelle saison d'American Horror Story, la 7e intitulée Cult, se déroulait dans les mêmes décors que le film Halloween de John Carpenter ?C'est le site spécialisé Bloody Disgusting qui l'a repéré avant tout le monde : la nouvelle saison d'American Horror Story, qui met en scène Sarah Paulson en proie à des hallucinations, poursuivie par des clowns maléfiques dans l'Amérique de Trump, se déroule... dans les décors du film culte Halloween sorti en 1978 !

Des rumeurs avaient d'ailleurs couru en début d'année lorsqu'une équipe de tournage avait investi l'Orange Grove Avenue dans le quartier de West Hollywood, où John Carpenter avait filmé son chef d'oeuvre. A l'époque, on avait supposé qu'il s'agissait du tournage du reboot de Halloween par Blumhouse qui sortira en 2018. Il s'agissait en fait de la saison 7 de la série anthologique de Ryan Murphy.

American Horror Story : Cult - Un American Nightmare anti-Trump à la sauce Ryan Murphy

  American Horror Story : Cult - Un American Nightmare anti-Trump à la sauce Ryan Murphy Comme à chaque nouvelle saison, American Horror Story fait peau neuve. Cette septième salve constituée de 11 épisodes et intitulée "Cult" ("Secte) promet d'être politique, prenant pour point de départ l'élection de Donald Trump, vécue par beaucoup d'américains et le reste du monde comme un véritable cauchemar. Tel le serpent qui fait sa mue, Sarah Paulson endosse un nouveau costume taillé sur mesure, celui d'une américaine démocrate et lesbienne en pleine crise de nerfs, dont les traumatismes et phobies sont réveillés lorsque son pays bascule du côté obscur de la force. Après une sixième saison - Ronaoke- très méta, où la télévision et son univers impitoyable étaient parodiés et égratignés à l'extrême, Ryan Murphy et son équipe s'attaquent à nouveau au présent et au réel avec, comme toujours, l'ambition d'effrayer tout en racontant l'Amérique, ses fantômes et ses paradoxes. Le premier épisode est-il à la hauteur ? La première série officiellement anti-Trump Si de nombreuses séries depuis l'arrivée de Trump au pouvoir se sont fendues de blagues ou de discours passionnés sur le sujet, aucune n'avait encore osé faire reposer l'ensemble de son intrigue dessus. Il reste toutefois à prouver qu'il ne s'agira pas que d'une toile de fond ou d'un élément déclencheur car, si les 7 premières minutes de ce premier épisode y sont consacrées, la suite semble s'en défaire.

Veuillez saisir le code pour accéder au lien de téléchargement.

La Review du Film Netflix. Inhumans. Comme promis par Ryan Murphy, le créateur de la série , voici la scène d’ouverture d’ American Horror Story Cult . Voici qui devrait apaiser les fans qui s’ étaient lamentés d’avoir été oubliés la saison dernière.

American Horror Story : Cult - Un American Nightmare anti-Trump à la sauce Ryan Murphy


Deux épisodes de cette nouvelle saison ont déjà été diffusés et il parait évident que Halloween en est l'une des références et inspirations principales. Les deux personnages centraux, Ally et Ivy Mayfair-Richards, vivent dans la même rue qui servait de décor à Haddonfield, la petite ville de l'Illinois où résidait le jeune Michael Myers lorsqu'il a sauvagement poignardé sa soeur aînée puis terrorisé 15 ans plus tard les adolescents de son voisinage. Pour tout dire, elles habitent carrément dans la maison des Doyle, devenue iconique !

Et ça ne s'arrête pas là : juste en face de chez elles, il y a la maison des Wallace qui joue aussi un rôle dans la série puisque c'est là que des voisins sont assassinés. Dans le film, Lindsay Wallace se faisait tuer alors qu'elle faisait du baby-sitting.

Bien sûr les maisons ont un peu changé en 40 ans, mais on les reconnaît bien. A noter que les scènes intérieures de la série n'ont, elles, pas été tournées sur place mais en studio.

La bande-annonce de l'épisode 2 :

David Tennant et Michael Sheen en photo pour Good Omens, la série de l’auteur d’American Gods .
L’un est un ancien Doctor Who , l’autre a été vampire dans la saga Twilight ou jet-setter virtuel dans Tron: L’Héritage . Les voici tous deux réunis dans la prochaine série de l’auteur d’ American Gods , Neil Gaiman . Sur cette première photo du tournage, on découvre leurs nouveaux looks déjantés : David Tennant avec ses cheveux longs et ses lunettes de soleil, Michael Sheen en blond platine et nœud papillon. Good Omens : la nouvelle série du papa d'American Gods a trouvé ses héros Ils incarnent Crowley (David Tennant) et Aziraphale (Michael Sheen) dans la série Good Omens (De bons présages). L’un est un démon, l’autre un ange. Leur but ? Repousser aussi loin que possible la date du Jugement Dernier afin de profiter au maximum de la vie ici-bas. Pour ce faire, ils doivent ménager l’existence d’un garçon de 11 ans censé être l’Antéchrist, pour l’empêcher de choisir entre le Bien et le Mal. They are amazing. This is them in the opening scenes, 11 years ago, in St James's Park. David and Michael, demon & angel. #GoodOmenspic.twitter.com/ceK4XYY881— Neil Gaiman (@neilhimself) 18 septembre 2017 La scène d’ouverture se déroulera probablement en flashback, ce qui expliquerait le commentaire du Tweet de Neil Gaiman : "Ils sont formidables. Les voilà dans les scènes d’ouverture, il y a onze ans, à St. James’s Park. David et Michael, démon & ange. #GoodOmens". Ce sont des retrouvailles pour les deux comédiens qui ont aussi partagé l’affiche de Bright Young Things en 2003. Le pilote de la série Good Omens est actuellement en tournage pour Amazon.

—   Partager dans le Soc. Réseaux

Thématique de la vidéo:

C'est intéressant!